11/30/2012

Islande 2012 : Les paysages

Je n'ai visité que la partie sud-ouest de l'Islande, je ne connais donc pas tous les paysages, loin de là.


Vue sur Thingvellir, le siège du premier parlement au monde. Je n'ai pas eu le temps de visiter.

À Geysir, l'eau n'est pas une grande amie ! Ci-contre, le geyser... Strokkur, il me semble. Sans cesse de la fumée...

Lui, c'est Geysir. Il a été pendant longtemps en activité, mais aujourd'hui, il est en sommeil. C'est le geyser qui a donné son nom à tous les geysers.

Putain, j'avais pris une photo de Strokkur qui jaillit, mais je la trouve pas ! Au début, ça faisait une grosse coupole bleue, puis y avait un jet d'eau blanche jusqu'à 15m de haut. Puis au bout d'environ 7 secondes, ça retombe. Même si on savait que ça se passait toutes les 7 minutes, je trouvais ça très surprenant ! Y avait plein de photographes attroupés, peut-être cherchaient-ils à prendre en photo l'évanescente coupole bleue...

 Les chutes d'eau Gullfoss.

 Toujours les mêmes. Une destination en or pour une baignade mortelle.

Un paysage typique de ma rando. Ce n'est pas désert, vous voyez euh... y a de l'herbe ! Et une route ! Quand j'ai pris cette photo, je ne pouvais pas m'empêcher de penser à ces films états-uniens où des personnages roulent sur des centaines de kilomètres de déserts à n'en plus finir, le soleil de plomb, le gout de la bagnole, la liberté, et enfin, le motel pour se reposer. Cette ambiance-là, quoi.

Nous voilà dans des contrées très peuplées.

 Le Langjökull, un glacier à l'horizon.

 J'ai bu là-dedans, moi ? Il me semble que oui.

 Je ne sais pas ce que c'est, en tout cas c'est très joli !

L'eau non traitée en Islande a la réputation d'être potable. J'y ai bu et n'en suis pas tombé malade. À la fin de mon deuxième jour, j'ai bu dans de l'eau avec de la vase. J'avais beau de pas ingérer la vase, ça avait quand même un gout de vase... Pas très bon. Un peu après, j'ai toussé. Cause et effet ? J'sais pas. L'arrière-gout de café de ma gourde a laissé place à celui de la vase... La matière est partout, et ça bouge !

 Oh, une crotte géante !

Une forêt islandaise. Je ne pense pas trop me tromper si je vous dit que la zone la plus boisée de l'île, c'est la cité Reykjavik.

 ... c'est quoi ça, déjà ? Le voyageur dépassé par son carnet photo...

 Oui, ce sont des arbustes. Ça pousse pas vite, ces trucs-là, en Islande.


Björk ? Comme la chanteuse ? En rase campagne ? Y a des trucs bizarres, des fois...
 Des champignons !

 Coucher de Soleil. Il est temps de tenir le carnet de voyage.

Les petits ronds sur le sol, ce n'est pas de la pierre, c'est de la mousse. Végétale. Jolie photo, vous trouvez pas ?

 Vers la centrale !

Une maison typique de la région. La plupart sont inhabitées et ne sont que des résidences d'été pour les Islandais.

 La plaine, le roc, le noir qui s'impose. J'étais dans un bus à ce moment-là.

Des rayons de Soleil au soir.

Entre Keflavik et Reykjavik, on a une immense plaine de caillasses avec un peu d'herbe rase, quelques montagnes. Lors de mon arrivée dans la capitale, le Soleil couchant, les plaines désolées, les industries et l'absence apparente de vie donnait une véritable impression de paysage de fin du monde. Désolé, j'ai pas de photo pour ça. De toute façon, je pense qu'une photo aurait été insuffisante pour faire ressentir cette ambiance.

Entre Gullfoss et Reykjavik, c'est plutôt grandes plaines d'herbes avec des montagnes. Il y a des cours d'eau un peu partout, et ils ne sont pas pollués ; on peut y boire !

1 commentaire:

  1. J'ai appris de source assez fiable que "björk" signifiait "montagne".

    RépondreSupprimer

Rappelez-vous : on a le droit de dire des conneries, mais au bout d'un moment, il faut se rendre compte que c'est des conneries et arrêter de les dire.