2/11/2018

Besoin d'action

Je me fais chier. Mis à part le master en énergie solaire, je n'ai cessé depuis 2017 d'accumuler les échecs : tantôt je me fais péter la gueule, tantôt la pratique me fuit parce que j'ai dû évacuer mon four appartement avant de pouvoir utiliser la parabole solaire du labo, tantôt je me fais virer de l'oasis, tantôt je tire un trait sur mon tour du monde à cause de la vieille folle qui m'insupporte et me force à trouver un logement, tantôt j'échoue à trouver un travail dans l'énergie solaire à Freiburg, tantôt je me fais enfermer, tantôt je me fais interdire de voiture en Allemagne, pour au final échouer, après 5 semaines, à trouver un logement à Freiburg ! J'en finirais presque par devenir craintif, genre le mec qui a peur de se faire taper par plus grand que lui.

On a bien fini par me proposer un travail à Freiburg : il s'agirait d'installer du photovoltaïque sur les toits. Un travail à la fois sportif, manuel et intellectuel, qui me permettrait de me structurer en m'apportant de l'argent, des compétences et des contacts. Mais mes parents ont fait tout un cirque parce qu'il n'y avait pas d'assurance maladie, alors que de mon côté je me contentais de me préparer physiquement et mentalement pour que tout se passe bien. Si j'étais tout seul j'y irai, en voyant ce que je me sens capable de faire ou non, mais si la vieille folle et le vieux flic apprennent que j'y suis allé, ils vont péter un câble, et sans leur soutien financier l'hôtel je tiendrai pas le choc. Dommage, j'aurais eu ma dose d'adrénaline.

Et puis le fait de m'imaginer dans mon rôle de père, tout de suite ça me rend protecteur et je renonce à des trucs super du genre faire des actions illégales avec Greenpeace :-) . Et soit dit en passant, ma baraque sera un joli bunker. On ne se refait pas :-) .

Et franchement les calmants ++ j'ai arrêté, ça rend gros, impuissant et sans fantasmes, c'était vraiment la dose Man-killer-no-guts-anymore. Un bol de thé le matin avec la dose minimale de médicament le soir, ça me convient parfaitement :-) .

Du coup, thérapie par le voyage, comme des gens gentils me l'ont déjà conseillé. Je veux aller dans les pays pauvres, en Afrique, en Asie, mais je préfère avoir un logement à moi pour préparer ça, sinon mes vieux vont me péter les couilles. Du coup,ce sera l'Europe de l'Est.

Ca va me faire du bien.

2/04/2018

Ma future maison

[Vue extérieure de la maison : à venir !]
[Vue extérieure de l'atelier : à venir !]

Je veux vivre en harmonie avec la Nature. Je veux avoir une maison dans la campagne, et vivre de façon autonome en eau, en chauffage, en nourriture et en électricité.

[Schémas du système d'eau : à venir !]
[Schémas du système de chauffage : à venir !]
[Schémas du système agricole : à venir !]
[Schémas du système électrique : à venir !]

Je vous présente ci-dessous les plans de ma future maison.




Le premier plan représente le rez-de-chaussée. La maison serait en forme de dôme, avec un toit végétal et une cheminée.
Au sommet de la cheminée, une tour du vent avec échelle et cabine pour admirer la vue.

La maison possède des baies vitrées au niveau de la serre et de la salle de bains.
La salle de bains est naturellement recouverte d'un masque multicolore semi-opaque : il laisse passer la lumière, mais pas l'image. La salle de bains est munie d'une baignoire (on est en Baden !), dont l'eau sera chauffée par des pierres granitiques mises dans le feu. Idéal pour un plaisir durable.
La serre abriterait des plantes cultivées directement en terre, ou en pots sur une étagère. Il y aurait du pissenlit russe pour faire du latex, des bonsaïs à thé pour faire du thé. Ce seraient des plantes chouchoutées. La serre ferait également office de pépinière pour les nouveaux arbres. On y trouverait aussi un terrarium à fourmis et une tortue. L'arrosoir solaire arroserait automatiquement les bonsaïs à thé en-dessous grâce à un système de compte-gouttes.
Les colonnes sont là pour soutenir la structure.

Les panneaux photothermiques font de l'eau chaude en été. On y ferait circuler de l'eau glycolée, qui réchaufferait indirectement le ballon d'eau chaude via un échangeur. Il n'y aurait pas besoin de pompe, grâce à un système simple de mon invention : le thermosiphon solaire à double gradient.
En été, la parabole solaire permet de faire la cuisine.
En hiver, on cuisine avec l'énergie du bois.

Au foyer trônerait une belle machine. Elle ferait poêle de masse, four, plaques chauffantes, planchas, ballon d'eau chaude, et fonctionnerait au solaire en été, au bois en hiver.

Les toilettes sont des toilettes sèches à compost. Il n'y aurait pas d'odeur, car on veillera à mettre suffisamment de sciure. Tant que possible, l'urine et les excréments seront séparés, de façon à récolter les précieux nutriments de l'urine, à diluer dans l'eau pour les plantes. Les toilettes seraient peintes, à l'intérieur, en bleu foncé, avec la Lune et les étoiles, en blanc. Le siège des toilettes serait de couleur vert sombre, en honneur à la Forêt Noire.

Le système électrique et le système de chauffage seraient séparés, afin de diviser la consommation d'électricité par 6. Vous avez bien lu : il s'agit d'économiser plus précisément 84 % d'électricité ! Je planche sur une production moyenne de 200 W à l'année.
L'électricité serait d'origine solaire en été, éolienne en hiver.
Il y aurait un stockage annuel à air comprimé, si ce n'est pas possible un stockage pour la nuit avec des batteries.

Le système agricole serait bio. Les graines seraient fertiles de génération en génération, on utiliserait le compost pour fertiliser. On vise l'autonomie en graines et en compost.
L'agroforesterie et l'utilisation maximale de l'espace-temps de la permaculture feraient aussi partie du système agricole.
Et il y aura des canaux d'irrigation !

Parlons maintenant du sous-sol. Vous voyez la grille de ventilation ? (Luftgitter) Elle permet à toute la maison d'être fraîche en été, douce en hiver, et bien ventilée. Sauf les toilettes, la salle de bains et la serre, donc on rajoutera des radiateurs connectés au foyer. C'est le système de puits provençal/canadien le plus performant au monde, mis au point par les termites, qui permet une telle ventilation. Le système de termitière autorise en outre l'utilisation d'un matériau local, le granit, pour construire la maison, l'atelier, le château d'eau, le puits, les canaux, et que sais-je encore !

SOS, je suis tatamisé ! Dans les chambres, on dort avec des futons sur les tatamis. Ouais :-) . Chaque personne aura aussi son bureau et sa bibliothèque.

Laissez-moi vous décrire la salle de projection. Il y aurait un projecteur avec de bonnes enceintes. On y brancherait l'ordinateur avec Internet, ou la Wii, ou la PS2 (pas de télé !). C'est une pièce dans laquelle on peut écouter de la musique, danser, regarder un film, jouer aux jeux-vidéo ou aux jeux de société. Franchement ce serait chouette :-) .

La salle de fermentation sert à cultiver les champignons, le fromage, le miso...

Les réfrigérateurs à eau sont au sous-sol. Dans des conditions fraîches et bien ventilées, on peut espérer avoir 4 ou 5 °C dans ces frigos, et j'ai cet espoir ! :-)

À l'entrée, il y aurait des lanternes solaires nomades et des pulls, pour rassurer les gens. De toute façon, les invités dormiront au rez-de-chaussée, à-côté du foyer.

Dans la salle principale, il y aurait une table conviviale. À Noël, j'inviterai la famille, et au jour de l'an, j'inviterai les amis.

Ce sera une vie calme, il n'y aura aucun souci.

1/11/2018

La beauté de Freiburg

Les beaux endroits attirent les belles personnes. Laissez-moi vous présenter la beauté de Freiburg, ma future cité de rattachement, sous deux aspects différents.

La première vidéo présente le quartier Vauban, qui incarne l'esprit de Freiburg.

La deuxième (une playlist en lien) présente le terroir de la forêt noire.

Je vous souhaite un bon visionnage.