8/03/2017

Un ticket pour l'Allemagne

Mon pays préféré est le Japon. Mais le mode de vie y est extrême. Trop de travail. Selon moi, l'Allemagne a les qualités du Japon, mais en plus équilibré.

Je crois que j'ai un ticket pour l'Allemagne, pour les raisons suivantes.
  • Je parle un peu allemand ;
  • Nous pouvons discuter en anglais ;
  • Le taux de chômage est faible ;
  • J'ai un master en énergie solaire et ils aiment l'énergie solaire ;
  • Il y a l'amitié franco-allemande ;
  • Ils sont nomiques, mais pas trop ;
  • Leur cuisine me plaît (ouverte sur le monde) ;
  • Ils sont plus proches de la Nature ;
  • Ils ont ce côté natürlich que j'adore ;
  • Ils sont plus ouverts socialement et sexuellement ;
  • Les Allemandes sont tout-à-fait mon genre physiquement ;
  • Moi même vu mon physique ils me prendront pour un Allemand ;
  • Le climat me convient très bien ;
  • Il y a des forêts immenses ;
  • ...

L'Allemagne est un pays que je trouve pas mal sur de nombreux points. Je préfère une femme japonaise, car plus gentille, plus fidèle...

Mais sincèrement, je crois que j'ai un ticket pour l'Allemagne :-) .


Espagne : Là où l'Espagne brille

Contrairement à l'Angleterre que je trouve pourrie de bout en bout, il y a des choses que j'apprécie en Espagne. Faisons un tour sur là où l'Espagne brille. Les images ne sont pas de moi.
  • Les énergies renouvelables
  • Le porc ibérique
  • Le sens du contact

Les énergies renouvelables


Avec 43 % d'électricité renouvelable, l'Espagne a une grande longueur d'avance sur la France dans la course aux 100 % d'électricité renouvelable. Bien que le gouvernement actuel soit horrible avec les énergies renouvelables, Zapatero a marqué le pays en inscrivant durablement les renouvelables dans le paysage, que ce soit les lignes d'éoliennes sur les crêtes de montagnes, les champs de photovoltaïque, ou l'ambitieuse énergie solaire à concentration, domaine dans lequel l'Espagne est le premier pays au monde.

Le porc ibérique

Les cochons ibériques sont des cochons noirs, élevés en plein air. Ils sont sûrement plus heureux ainsi. Il en résulte une viande fondante, le porc ibérique, dont le jambon a la réputation d'être le meilleur au monde.

Le sens du contact


Aussi bien matériel que psychique, les Espagnols ont le sens du contact. Pas de chichis : on est des potes, on se touche les bras sans problème, la suite du scénario vous appartient.

8/01/2017

Espagne : Un pays chaud

L'Espagne est un pays chaud. Permettez-moi de structurer mon propos en deux parties : la chaleur matérielle et la chaleur psychique.
  • La chaleur matérielle
  • La chaleur psychique

La chaleur matérielle

Au Sud d'Almería, c'est la mer Méditerranée. Au Nord, c'est le désert de Tabernas. Il fait beaucoup trop chaud : 28 °C jour et nuit dans mon appart', transpiration permanente... Orienté vers le Sud, sans climatisation, j'avais mal choisi cet appartement. Je rêvais de vivre dans une maison troglodyte, fraîche toute l'année à 15 °C. Ne riez pas : ce que j'ai vécu dans mon appart' était infernal, et au passage il y a des maisons troglodytes en Andalousie.
La maison termitière, fraîche et naturellement ventilée, c'était mon rêve, pour avoir le calme, fuir le pétage de câble. Je ne suis pas le seul à avoir pété un câble, pendant la canicule en Espagne, une école à 33 °C a dû être évacuée, 1 élève ayant eu un coup de chaud, 4 élèves ayant fait une crise de nerfs.
Donc, emmerder la norme et faire un plan de maison termitière. Charmante, elle ressemblera à une maison de hobbit. Son point fort, c'est le chauffage gratuit, utilisant la fraîcheur stable du souterrain. Ses points faibles, c'est le système d'eau (risque d'inondation), et la lumière (léger surplus de consommation électrique).

Schéma de principe avec les flux thermiques. Ce système est connu chez nous sous les noms de puits provençal, puits canadien.

La maison termitière peut même devenir la norme, car elle coûte franchement moins cher qu'une maison avec matériaux d'importation :-) .

Charmante, paisible et rassurante, la maison-termitière ressemblera à une maison de hobbit.

Même avec ça, je trouve qu'en Andalousie il fait trop chaud. Je ne suis pas adapté à un tel climat. Je préfère largement l'Allemagne, et le Canada ne me fait pas peur.

Il semblerait qu'il y ait un lien entre la chaleur matérielle et la chaleur psychique. Le sauna, bain d'air très chaud, fait monter la fréquence cardiaque. Par ailleurs une étude a montré que l'excitation sexuelle était associée à une température corporelle plus élevée. En effet, les Espagnols sont chauds, chauds, chauds !

La chaleur psychique

Les Espagnols sont très tactiles : c'est bien ! Dans le métro de Barcelona, les gens se bousculent et se touchent les fesses et les seins, le fait est banal et absolument anodin. Ils ne diront même pas pardon, pour une raison simple : ça ne sert à rien ! C'est beaucoup plus agréable que les Asiatiques qui ne se touchent jamais, n'ont pas le droit de s'embrasser en public...

Oui parce que contrairement aux Asiatiques, les Espagnols ne sont pas pudiques. Les garçons s'habillent en short, ou torse nu. Les filles s'habillent sexy, avec un jeu de nudité parfois confus et vulgaire... Genre le short tellement court qu'on voit la courbe des fesses. Les Allemandes s'habillent belles, et en Allemagne, il arrive que des hommes décident de se baigner tout nus dans un lac... Il y a plus d'intelligence en Allemagne.

Ajoutez à cela un caractère convivial, auquel je n'ai malheureusement pas pu goûter, Almería n'étant pas à la hauteur de la réputation du Sud de l'Espagne dans ce domaine. À Almería les groupes excédaient rarement 2 personnes, tandis que dans les autres endroits en Andalousie, je voyais souvent des groupes de 5 ou 7 se balader le soir... Encore une fois, je déconseille Almería à tout point de vue.

Ajoutez aussi un caractère de merde, excité, mais dans le mauvais sens, qui klaxonne, qui crie, qui coupe la parole, qui place une phrase supplémentaire comme ça tu peux pas en placer une, qui te raccroche au nez au téléphone sans dire au revoir... Les voitures et les piétons qui passent au rouge... Les gros nazes à la caisse ou au bar qui étaient tellement dans le zapping, dans l'attention diffuse, qu'ils étaient pas fichus de prendre les clients un par un, que tout le monde perdait un temps fou et que j'avais envie de les insulter tellement j'avais l'impression qu'on me traitait comme de la merde...

Les Espagnols sont tellement chaotiques.