8/25/2013

Le pouvoir antique

Il y a une force dans le passé, quelque chose que je recherche.

Cette force est évoquée dans ce passage de Bilbo le Hobbit :

" Une boîte sans charnière, sans clef, sans couvercle :
Pourtant à l'intérieur est caché un trésor doré,

demanda [Bilbo] pour gagner du temps, en attendant de pouvoir penser à une devinette vraiment ardue.
Celle-ci, il la considérait comme terriblement usée et facile, encore qu'il ne l'eût point posée selon les termes habituels. Mais elle se révéla une colle très dure pour Gollum. Il siffla en se parlant à lui-même, mais sans donner de réponse ; il marmonna et bredouilla.
Au bout d'un moment, Bilbo montra quelque impatience :
"Alors, qu'est-ce ? demanda-t-il. La réponse n'est pas : une bouilloire qui déborde, comme vous semblez le penser, d'après le bruit que vous faites.
- Donnez-nous une chance ; que ça nous donne une chance, mon trés-s-sor.
- Eh bien, dit Bilbo après lui avoir accordé une longue chance, quelle est votre solution ?"
Mais soudain, Gollum se souvint de pillages de nids dans des temps très reculés, quand, sous la berge de la rivière, il apprenait à sa grand-mère à gober... "des oeufs ! siffla-t-il. Des oeufs, que c'est !"
Puis il demanda :

Vivant sans souffle,
Froid comme la mort,
Jamais assoiffé, toujours buvant,
En cotte de mailles, jamais cliquetant.

A son tour, il pensait que c'était terriblement facile, parce qu'il avait la réponse en tête. Mais il ne se souvenait de rien de mieux pour l'instant, tant la question sur les oeufs lui avait fait perdre la tête.".

Dans ce passage, deux personnages, Bilbo et Gollum, jouent aux énigmes, avec une question de vie ou de mort.
Gollum a vécu plusieurs centaines d'années dans les cavernes. Le souvenir des oeufs est quelque chose qui lui remonte à plusieurs siècles. S'il est autant perturbé, c'est bien parce que ce passé remonte à très longtemps...

Au fil des semaines, je me suis dit qu'il y avait une espèce de pouvoir antique. La sensation que l'on a devant des ruines, l'invocation d'une puissance lointaine, perdue...

Le déclic s'est produit lorsque j'ai regardé la chaine aaaproductionParis. J'ai réalisé que le passé regorgeait de choses intéressantes, et que j'avais passé des années, toute ma vie, en fait, à les mépriser, à les éviter, parce que je ne m'intéressais qu'au futur.

Désormais, je veux m'intéresser au passé.

Même pas dans l'idée d'acquérir des trucs que j'utiliserai pour améliorer le futur. Je veux simplement m'intéresser au passé, parce que je ne l'ai jamais fait, et c'est une énorme lacune.

Du coup, je me mets à faire des trucs complètement différents. Je fais des recherches d'articles sur la puissance solaire, je cherche à savoir d'où vient la conscience écologique avec l'énergétique (la biologie c'est 1962 avec Silent Spring de Rachel Carson), je songe à utiliser ma Game Boy Color et je cherche des musiques non pas pour leur qualité musicale, mais parce qu'elle relèvent du passé, comme celle-ci :

video.


Finalement cette musique n'est pas si mal. Elle ne dissonne pas, et les paroles sont très belles.

Je pars de l'hypothèse que le cerveau humain se souvient de tout, mais que certains souvenirs sont cachés et qu'il faut aller les chercher.

En fait, un cerveau humain, c'est comme un grand territoire : les souvenirs, les idées sont reliés les uns aux autres. Comme un village est relié à un autre. C'est rangé, certaines choses sont proches entre elles, d'autres sont éloignées.

Les territoires de mon passé sont très éloignés de mes habitudes, j'ai décidé que je changerai mes habitudes de façon à pouvoir les visiter ^_^ .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rappelez-vous : on a le droit de dire des conneries, mais au bout d'un moment, il faut se rendre compte que c'est des conneries et arrêter de les dire.